Les chroniques de saison

Les inspirations de plume et chroniques selon le rythme de la nature et le biorythme de la poète. Parce que chaque jour est un paysage aux nouvelles évasions… Printemps, été, automne, hiver, mois de l’année, voyages et résurgences ; articles et écrits aux saveurs d’un temps présent et trace.

  • Bonjour octobre


     

         

    Octobre nous accueille dans ses couleurs d'un sommeil doucement annoncé.

    L'automne enfile son écharpe de brume en ses matins plus frileux.

    Les magasins se parent d'orange pour accueillir l'enfantine et incontournable Halloween.

    Aux citrouilles, lampes ou soupières, ajoutons sur nos tables les beaux fruits et légumes de saison

    aux jolis noms évocateurs de parfums et de plaisirs :

    cèpes, bolets, topinambours, potimarrons, noix, navets, panais ou châtaignes.

         

        

       

    Octobre

        

     

           

     Octobre, entre feux et langueurs, invite parfois aussi à une certaine mélancolie...

    J'associe toujours cette saison à la superbe chanson "Octobre" de Francis Cabrel :

     

      

    "Le vent fera craquer les branches

    La brume viendra dans sa robe blanche

    Y'aura des feuilles partout

    Couchées sur les cailloux

    Octobre tiendra sa revanche"

      

      

      

         

     

       

     

    Accueillons chaleureusement ce bout d'octobre au coin de nos foyers.

    Que ce mois soit pour vous lumineux et, pourquoi pas, bercé de poésie ?

    Lâchez un peu vos ordis pour les pages douces savourées au fond d'un lit

    ou sous le plaid chaud près d'une flambée quand le bois craque ses pépites...

      

     

       

    Matin d'Octobre

           

    C'est l'heure exquise et matinale

    Que rougit un soleil soudain. 

    A travers la brume automnale 

    Tombent les feuilles du jardin.

       

          

    Leur chute est lente. On peut les suivre 

    Du regard en reconnaissant

    Le chêne à sa feuille de cuivre, 

    L'érable à sa feuille de sang.

          


    Les dernières, les plus rouillées, 

    Tombent des branches dépouillées : 

    Mais ce n'est pas l'hiver encor.

      

       

    Une blonde lumière arrose 

    La nature, et, dans l'air tout rose,

    On croirait qu'il neige de l'or.

      

      

     François Coppée

    in Promenades et Intérieurs

     

     


     

     

    © Sandra Dulier

    01/10/2014

     

     


     

    Lire la suite