Facebook 1Twitter 1Google 1LinkedinPinterest badge red 1Icone instagramIcone youtubeWordpress carreBlogger carreTumblr logo blue 128Flus rss

 

La poésie de la semaine : Anonymes homonymes


 

Plume

Crédit photo : Pixabay.com

✍️ S’inscrire à la newsletter

 

Vois-tu, ma douce,
tu as tant de force
sous tes airs fragiles,
tant de lumière dans le regard
que j’en perds la voix.

Crois-moi, ma douce,
si j’osais franchir
les secrets de mon cœur,
je laisserais au sol
le poids d’une croix.

Vers toi, ma douce,
j’aimerais marcher
comme un premier né,
et t’offrir dans l’ombre
le murmure de quelques vers.

Ancre, ma douce,
mes silences
comme autant de piliers
aux sommeils sans nuit
d’une lune encre.

Signe, ma douce,
pour moi, s’il te plaît,
tous les poèmes
que je n’ose déposer
sous ta plume cygne.

Lire, ma douce,
tes mots quotidiens
est ce qui tient
l’espérance,
chemin et lyre.

Sois, ma douce,
bien plus qu’une muse,
l’écho des indicibles
et intemporels
chuchotements de soie.

Crée, ma douce,
un dessin au fusain
de l’amour-joie,
si joli sourire
en ligne de craie.

 

Note : Le défi relevé pour cet écrit fut de commencer et de terminer chaque strophe par un homonyme tout en préservant une cohérence à l’ensemble du poème. Le choix des homonymes fut intuitif, au fur et à mesure de la construction et de la respiration poétique. Écrivants, n’hésitez pas à tenter l’expérience et à proposer vos poèmes en commentaires. Si vous avez des difficultés pour orthographier les homonymes, voici un lien intéressant via la conjugaison.fr

 

© Sandra Dulier 2017, mentionnée sur les réseaux : Osons… les livres, Babelio, Québec Loisirs, Pinterest France, etc. Mes livres sont disponibles sur TheBookEdition ou avec dédicace en remplissant ce formulaire.


 

 

 


✑ Poésie

Commentaires (2)

1. Sylvain Archambault 20/10/2017

Très beau et très lyrique. Très beau weekend !

2. sandradulier (site web) 20/10/2017

Merci Sylvain. Un beau week-end également !

Ajouter un commentaire