Facebook 1Twitter 1Google 1LinkedinPinterest badge red 1Icone instagramIcone youtubeWordpress carreBlogger carreTumblr logo blue 128Flus rss

 

Les chroniques de saison


 

Les inspirations de plume et chroniques selon le rythme de la nature et le biorythme de la poète. Parce que chaque jour est un paysage aux nouvelles évasions… Printemps, été, automne, hiver, mois de l’année, voyages et résurgences ; articles et écrits aux saveurs d’un temps présent et trace.

 


 

Bonne année 2018 !


 

2018

Crédit photo : Pixabay

Lire la suite

PDF imprimable : Bonne fête à toutes les mamans


 

 

Carte postale bonne fete maman 8

Crédit photo : Sandra Dulier

J’ai créé pour vous une série de cartes postales pour la fête des mères. Vous trouverez dans ce billet leurs déclinaisons colorées en bleu, rose et violet ainsi qu’un poème de ma plume pour fêter toutes les mamans. Le format PDF est en fin de billet !


 

 

Lire la suite

Muguet de premier mai en brin de bonheur


 

 

Fleur de muguet

Crédit photo : Sandra Dulier

Parfum de naissance, j’aime le mois de mai quand le muguet se cueille dans la joie. Que ce billet-bouquet vous offre ses instants de poésie. Doux premier mai à vous !


 

 

Lire la suite

Pourquoi j’aime février


 

Février… mois de la Saint-Valentin, fleurs et chocolats. Février… quand le Carnaval de Venise pointe le bout de son masque et ses mystères. Février… et déjà la promesse du printemps. Lire la suite sur http://www.sandradulier.com/blog/les-parfums-de-saison/pourquoi-j-aime-fevrier.html

 

 

Février… mois de la Saint-Valentin, fleurs et chocolats. Février… quand le Carnaval de Venise pointe le bout de son masque et ses mystères. Février… et déjà la promesse du printemps.

Lire la suite

Pourquoi j’aime janvier


 

 Janvier - livre - bullet journal Plus d'infos sur http://www.sandradulier.com/blog/les-parfums-de-saison/pourquoi-j-aime-janvier.html

Crédit image arrière-plan : Dreamstine - Conception graphique : Sandra Dulier

 

 

Chaque nouvelle année est une barque, voile invisible d’un futur dont on ignore encore les vécus. J’aime janvier pour ces possibles inattendus.

Lire la suite