La poésie de la semaine : Bonheur en contre-jour

 Temps de lecture : 2 minutes.

 

Bonheur en contre-jour, un écrit de Sandra Dulier. Stylo, écrire, mail

 


 

 

S'emparer du parapluie du ciel 

pour en peindre l'arc-en-ciel, 

cet arche qui ceint les étoiles 

des trésors de la joie. 

Je nais et ne vis

que pour battre plus fort,

rêver plus loin

et laisser éclore 

ce qui est le fruit d'exister.

Je ne suis, à travers mon regard d'Être,

qu'une simple esquisse de l'humanité. 

J'apprends, par les obstacles et les rires,

toute la fusion du mot Vivre.

Exister, c'est être volcan

d'infinies poussières de possibles. 

Et sur l'île paisible de mes abandons,

la vague du bonheur

est un dessin d'enfant

accroché sur le sable d'un temps

qui craie à jamais la marelle de mon coeur.

À cloche-pieds entre le ciel et la terre,

les yeux bleus d'une plume funambule

racontent à l'anonyme la beauté d'espérer.

Si cette humble clé d'encre peut ouvrir

les bogues rigides des mots fanés,

l'arbre des poèmes

coulera encore

de belles racines.

Sur le toit de la lune,

un vent solaire s'est invité,

laissant l'acrobate

tracer d'un geste gracieux

le mot universel qui console

la plus petite pluie :

AIMER.

 

 

Sandra Dulier, Plume Funambule

MES LIVRES


 

 


✑ Poésie ✑ De vous à moi

Ajouter un commentaire