Facebook 1Twitter 1Google 1LinkedinPinterest badge red 1Icone instagramIcone youtubeWordpress carreBlogger carreTumblr logo blue 128Flus rss

 

La poésie de la semaine : Quand je lis un poème

 


 

Poésie de la semaine : quand je lis un poème. A découvrir sur http://www.sandradulier.com/blog/la-poesie-de-la-semaine/quand-je-lis-un-poeme.html

 

Quelques mots inspirés quand je lis un poème, quelques lignes et un fil : l’amour des mots.

 

Quand je lis un poème

 

Quand je lis un poème,
les lignes me parlent
comme gouttes de joie
déposées là.

Quand je lis un poème,
un autre monde s'ouvre 
dans l'infini espace 
de l'inattendu.

Quand je lis un poème,
un tremblement  se pare
de mille rives
et je réalise combien
c'est un privilège 
de pouvoir lire ces signes
tracées ainsi par une main 
caressant les rêves.

Quand je lis un poème,
je découvre la beauté 
sous un autre jour
comme confiée 
au bord du matin.

Les voiles du poème
sont des voyages
qui mènent mes yeux 
là où dorment 
des paysages inouïs,
des émotions que chacun
peut ressentir
au plus profond 
de son intimité 
d'Être.

Quand je lis un poème,
je sais combien riches
sont les mots
quand ils veulent 
transcender la vie.

Quand je lis un poème,
c'est comme la main d'un enfant
posée sur l'aile d'un oiseau, 
sa fragilité et la délicatesse 
alliées à l'élan du ciel.

Quand je lis un poème, 
les souvenirs affleurent
et je sais enfin 
que la solitude n'existe pas,
que chaque être est relié 
par le même désir,
celui de comprendre
pourquoi
il est.

Quand je lis un poème, 
je m'approche au plus près
d'une certaine philosophie,
dans ces aubes claires
des matins questionnants.

Quand je lis un poème,
ses mots sont ricochets
sur mes intimités d'âme
ou les épreuves du jour. 

Quand je lis un poème,
c'est une clef 
cachée dans le creux
d'une roche millénaire.

Il y va du poème comme de la grâce :
tous deux sont des torrents
et quand le poème atteint le bout de la page,
il reste alors sur le doigt du lecteur
la poussière des mots,
les paillettes de mots
qui portent alors à son regard
comme un costume de vie.

 

 

 

Sandra Dulier

plume funambule, auteur et poète.


 

 

 


✑ Poésie ✑ Semaine

Commentaires (6)

1. Corinne Thomas (site web) 10/12/2016

Bonsoir chère amie Sandra.
Rien à dire de plus sauf qu'il est de toute beauté et magnifique à lire.
C'est une joli plume qui s'exprime dans ces mots.
Amitié tendre.
Corinne

2. sandradulier (site web) 10/12/2016

Merci Corinne. Amitiés.

3. motagnac Béatrice 13/12/2016

Magnifique
quand je lis un poème le votre
je voyage avec vos mots bravo
Béa

4. sandradulier (site web) 13/12/2016

Oh ! merci Béatrice. Heureuse que mes mots soient ailes. Belle fin décembre et chaleureuses fêtes.

5. Delattre Laurence (site web) 05/06/2017

Bonjour Sandra,
Merci cette poésie est magnifique ! Elle sublime l'instant où l'on pose les yeux sur le texte qui va nous donner le frisson... La poésie a ce côté magique car elle peut de ses mots magnifiés nous emporter chaque fois dans des mondes différents, dès l'instant où l'on pose le regard sur l'écriture de l'auteur, on s'oublie et la mélodie des rimes nous emportent dans des dimensions qui offrent le rêve... Une bulle de douceur offerte d'une plume bonheur ! MERCI SANDRA Bonne continuation, bisous LouMiss

6. sandradulier (site web) 06/06/2017

Merci Laurence.

Ajouter un commentaire