Femme poète : une vibration personnelle


Comme poète, son monde est intérieur. Ses sources cachées sont des méandres dont elle seule connaît les reliefs et les vallées. Certaines clés sont offertes ; d'autres, gardées. Il n'y a dans ce labyrinthe ni magie ni sorcellerie, mais bien une transhumance permanente entre son centre et les étoiles.

Les femmes poètes sont d'étranges créatures qui, sublimées ou honnies, gardent leurs échos au-delà de leur propre éternité : elles se jouent du temps en toute connaissance de leur finitude.


Le regard de l'homme sur la femme poète est souvent interrogateur : elle est déjà un tel mystère quand elle ne manie pas les mots... Les hommes parfois ont peur des poétesses et préfèrent éviter de lire leurs pages quand d'autres les ouvrent comme des livres interdits.

         

 

 

Sandra Dulier, Plume Funambule

Mes livres.


 

 


Date de dernière mise à jour : Lun 08 avr 2019

Ajouter un commentaire